Bilan des Sixièmes Rencontres régionales de l’éducation à l’environnement

  • Date de publication 4 novembre 2021
Après de nombreux reports, l’équipe du GRAINE Guyane est très heureuse d’avoir pu enfin organiser les Rencontres régionales de l’éducation à l’environnement à Mana. Merci à tous les participant.e.s, à nos prestataires et à nos partenaires !
Retour sur ces moments de partage et d’échanges qui nous avaient beaucoup manqué depuis le début de la crise sanitaire. Ces Rencontres nous ont rappelé l’essence même de notre réseau et l’importance de se réunir pour développer nos pratiques de l’éducation à l’environnement aussi larges soient-elles. Une éducation populaire, laïque et émancipatrice qui s’appuie sur la rencontre du vivant et l’action immédiate, qui s’adresse à toutes et à tous.
 

Premier jour – Arrivée des participant.e.s et Word Café

Nous avons accueilli nos trente participant.e.s le 13 octobre au Ranch Terre rouge à Mana. Très rapidement nous avons entamé nos discussions sur le thème “Le jardin dans tous ses états” avec un word café et une présentation de Laura Demade-Pellorce et de Rachel Gerardin du “Réseau des jardiniers de Guyane“.

Quatre questions étaient posés aux participant.e.s qui tournaient sur différentes tables :

  • Quels outils seraient pertinents à mettre en place au sein de ce réseau ?
  • Quels services seraient pertinents à mettre en place au sein de ce réseau ?
  • Quels événements seraient pertinents à mettre en place au sein de ce réseau ?
  • Quels mots de vocabulaire utilisés pour désigner un espace cultivé à vocations multiples, dans le cadre du Réseau des Jardiniers de Guyane ?

De nombreuses idées ont émergé de cette entrée en matière. Les participant.e.s ont par exemple imaginé mettre en place des trocs de graines, mettre à disposition des mallettes pédagogiques, outils de bases, livres, documentaires, banques de données … permettre l’affichage de petites annonces : prêts, dons, offres d’emploi, wwoofing, etc.

Ils.elles ont également pensé à favoriser les échanges verticaux et horizontaux, c’est-à-dire entre les professionnels (sachants) et les amateurs (apprenants) : formations, expertises mais aussi entre amateurs, pour de l’échange de conseils, de matériels, de “coups de mains”.

Pour structurer ce réseau, ils.elles leur ont paru pertinent de développer des événements comme des Mayouris, des journées de trocs, des visites de jardin mais aussi des événements plus conséquents telle qu’une “Fête des jardins“.

Concernant la sémantique de la dernière question, les participants en ont conclu qu’il était compliqué de trouver un seul terme approprié et qu’il pourrait être intéressant de choisir un nouveau mot (exemple : Djokan en Guyane, ou nom d’oiseau, de plantes, etc.) qui serait par la suite associé à ce réseau.

                         

Deuxième jour – Début des ateliers

Nos trente participant.e.s avaient préalablement choisi un parmi quatre ateliers :
– Le jardin créatif, qui abordait le jardin sous le volet artistique et esthétique ;
– Le chemin des abattis, qui présentait une forme de jardinage qui mêle des pratiques ancestrales et innovantes ;
– La biodiversité au jardin, qui s’intéressait aux interactions existantes entre les différents être vivants de ce milieu ;
– Le jardin qui soigne, qui a démontré l’importance mais également la diversité des plantes utiles que l’on peut cultiver dans son jardin. 

Le jardin créatif

Pendant cette journée au Centre d’art et de recherches de Mana (CARMA) les participants ont visité l’exposition Entre deux mondes et découvert trois types de végétalisation au sein du jardin du CARMA : le jardin pré-colombien, le jardin cacté et le mur végétal.

Ils ont par la suite échangé autour de la pratique contemporaine dans les jardins grâce à des fiches pédagogique du CARMA autour du jardin.

L’après midi, leurs recherches les ont mené à réfléchir à un parcours sensoriel autour du jardin colombien et sur une séquence d’animation autour de la sculpture et des jardins.

                       

Le chemin des abattis

Les participant.e.s à cet atelier ont visité l’abattis traditionnel kali’na de Wilfried qui leur a expliqué l’entretien de l’abattis, les différentes variétés de manioc, la différence entre abattis traditionnel et les pratiques actuelles.                                                                            

Marie-Line de l’association Kudawyada leur a ensuite présenté le contexte et développement du projet de l’abattis pédagogique d’Awala Yalimapo. Suite à ces visites de terrain les participant.e.s ont décidé de réaliser un travail sur 3 moyens éducatifs : l’amélioration du parcours existant par l’ajout de panneaux explicatifs ou interrogatifs sur le site, le développement d’une animation autour de l’éveil au goût et la création d’une chasse au trésor sur les plantes à usage du site.

                          

La biodiversité au jardin

Ils.elles ont découvert le site Couachi Amérindien : un village Amérindien qui regroupe plusieurs abattis et accueille une très forte biodiversité. Les participant.e.s ont observé les oiseaux et les insectes qui vivent en interactions sur le site et ont échangé avec l’élu François Calixte Alphonse sur les enjeux de ce site d’un point de vu démographique et écosystémique.

A la suite de cette visite de terrain les participant.e.s ont décidé de réaliser une chasse au trésor à destination des scolaires pour découvrir le site, les être vivants qui y habitent et les homme qui cultivent ces terres.

                       

Le jardin qui soigne

Avec Clarisse et Marc-Alexandre Tareau de l’association Mélisse, les participant.e.s ont découvert avec plaisir un jardin composé de plantes et d’arbres aux propriétés médicinales. Ils se sont initié.e.s à l’apprentissage de l’usage de ces plantes associés aux pratiques ancestrale.

                      

 

Fin des Rencontres régionales de l’éducation à l’environnement, édition 2021

La dernière soirée a été animée par l’intervention du groupe kali’na Palana Bonon. Le début des restitutions s’est tenu le lendemain. Une restitution finale est à venir ! Les participant.e.s y présenteront leurs recherches et leurs ateliers pédagogiques.

              

Site réalisé par Côté Cube