Contribuer à la communication et à l’éducation dans le cadre du PNA Tortues marines Guyane

  • Employeur Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • Thématiques Education, Nature
  • Types de contrat VSC
  • État de l'offre Ouverte
  • Ville Cayenne ou Kourou
  • Date limite de candidature lundi 12 août 2019

Lien vers la fiche de poste : https://guyane.oncfs.fr/wp-content/uploads/2019/07/ONCFS-Offre-VA-Com-Guyane.pdf

Contexte :
La cellule technique de Guyane travaille sur des problématiques scientifiques et techniques visant à mieux
connaître et mieux gérer la faune sauvage du département (tapir, jaguar, hocco, pécari…).
Elle assure également la coordination du plan national d’actions (PNA) « Tortues marines » Guyane que lui a
confié la DEAL de Guyane. Ce PNA fait suite au plan de restauration des tortues marines 2008-2012 et à son
évaluation, coordonné par le WWF et l’ONCFS. Il définit les enjeux et les priorités d’actions pour assurer la
conservation des tortues marines en Guyane jusqu’en 2023 et précise les modalités retenues pour atteindre les
objectifs visés (coûts, partenariats à développer, indicateurs de réussite…). Les actions sont mises en oeuvre en
partenariat avec les membres du Réseau Tortues Marines Guyane, composé d’une trentaine acteurs locaux
(associations, instituts de recherches, collectivités, acteurs socio-économiques…).

Description de la mission :
La mission est assurée en appui à un personnel permanent.

 Sur le volet communication :
Il s’agit de contribuer à la visibilité et à la lisibilité régionale du Réseau Tortues Marines Guyane et au Plan
National d’Actions à travers une stratégie de communication valorisant les actions entreprises, qu’elles soient du
domaine de la recherche, de la conservation, de la sensibilisation…
– Participer à la valorisation des actions du PNA via des actions de communication ciblant la société civile :
o Participer aux manifestations liées à l’environnement ou au tourisme,
o Apporter son concours sur les différents supports de communication (internet, dépliants…)
o Contribuer au développement des partenariats (Air France, Air Caraïbes, Société de transport…)
pour la diffusion d’articles ou de vidéos de présentation.
– Prendre part au développement à la diffusion des outils d’information interne aux partenaires du Réseau
Tortues Marines Guyane :
– Contribuer à la qualité des informations diffusées par les canaux touristiques : guides, brochures, offices et
points d’information tourisme, sites internet…

 Sur le volet Éducation :
Le 4ème objectif spécifique du PNA concerne l’Éducation à l’environnement. Il est décliné en 7 « fiches-actions »
majoritairement pilotées par des partenaires locaux, notamment le Parc Naturel Régional de Guyane – Réserve
Naturelle de l’Amana à l’ouest du département et l’association Kwata à l’est, associés au Graine Guyane. Il s’agit
de soutenir les partenaires dans la mise en oeuvre de leurs actions et de les étendre sur des cibles jusqu’alors peu
touchés : communes du centre, nouveaux établissements scolaires, etc.
– Apporter son concours aux partenaires pour monter, valoriser et mettre en oeuvre des programmes d’animation
auprès du jeune public.
– Contribuer aux supports de communications existants : posters, dépliants, jeux, expositions temporaires…
– Favoriser l’implication de la population : évaluer l’impact des campagnes de sensibilisation sur les
commerçants distributeurs de sacs plastiques et soutien aux actions du Réseau Guyane des producteurs et
commerçants engagés.
– Contribuer à l’appui aux partenaires pour assurer une présence en période de ponte sur les plages : sorties
guidées et sensibilisation des visiteurs pour limiter le dérangement des tortues marines et permettre
l’observation dans de bonnes conditions.

Le volontaire sera amené à se déplacer sur tout le département.
Il est possible que le volontaire soit mobilisé ponctuellement le week-end et en soirée.
Le permis B est obligatoire.

Savoir-être et intérêts :
– Intérêt pour la communication environnementale et l’éducation à l’environnement
– Sens de l’organisation, rigueur
– Esprit d’analyse et de synthèse
– Qualités rédactionnelles
– Ouverture d’esprit
– Goût du travail en équipe
– Autonomie et sens de l’initiative

Modalités d’accueil et d’encadrement :
– Le volontaire est encadré par un tuteur
– Le volontaire suivra les formations prévues par le dispositif du volontariat

Le volontaire bénéficie :
– d’un poste informatique
– du parc automobile mis à disposition du personnel de la DIROM
– du fonds documentaire (papier ou électronique)

Conditions de candidature: le volontariat associatif est ouvert aux personnes de +de 25 ans
(https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13273)

Contacts :
Pour des informations sur le poste, contacter Nicolas PARANTHOEN, Coordinateur du PNA Tortues marines
Guyane, par téléphone au 06 94 13 77 44 (Guyane) ou par courriel à nicolas.paranthoen@oncfs.gouv.fr
Pour postuler, un CV et une lettre de motivation sont à envoyer à recrutement@oncfs.gouv.fr
Date limite de réception des candidatures : le 12 août 2019
Où ?
Le volontaire est accueilli au sein de l’implantation de la DRE/Cellule technique située à Cayenne ou à
Kourou.
Quand ?
A partir du 15 septembre 2019 (7 mois, 35 h/semaine)
Quel domaine ?
Environnement
Combien de postes ?
1
Quel organisme ?
Office national de la chasse et de la faune sauvage
Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ?
Non

L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) est un établissement public administratif de
l’Etat, sous la double tutelle des Ministères chargés de l’environnement et de l’Agriculture, dont les missions sont
fixées par la loi et peuvent être consultées sur son site internet : http://www.oncfs.gouv.fr
L’office est organisé en services à compétente nationale (les Directions) et territoriale (les Délégations régionales
ou interrégionales, dont les Services départementaux).
L’ONCFS remplit 5 missions principales qui s’inscrivent dans les objectifs gouvernementaux du Grenelle de
l’Environnement :
– la surveillance des territoires et la police de l’environnement et de la chasse,
– des études et des recherches sur la faune sauvage et ses habitats,
– l’appui technique et le conseil aux administrations, collectivités territoriales, gestionnaires et aménageurs
du territoire,
– l’évolution de la pratique de la chasse selon les principes du développement durable et la mise au point de
pratiques de gestion des territoires ruraux respectueuses de l’environnement,
– l’organisation de l’examen et la délivrance du permis de chasser
L’ONCFS est organisé en services à compétence nationale (les Directions) et territoriale (Les Délégations
régionales ou interrégionales, dont les services départementaux).