Chef de projet pour le développement d’une activité ostréicole

  • Employeur Commune de Montsinery tonnegrande
  • Types de contrat CDD
  • État de l'offre Ouverte
  • Ville Montsinery Tonnegrande
  • Date limite de candidature Le 30/06/2022

MISSIONS ET ACTIVITES

Contexte :
La cueillette de l’huitre de palétuvier (ou huitre de mangrove) est une activité très ancienne sur la commune de Montsinéry-Tonnegrande. La rivière Montsinéry serait la seule en Guyane peuplée de cette espèce Cassostrea gasar. L’huitre fait l’objet d’un prélèvement, essentiellement pour les fêtes de fin d’année, de plus en plus importants, ce qui se traduit, au dire des acteurs locaux, par des populations d’huitre en déclin. L’huitre est parfois commercialisée, mais cela en dehors de tout cadre réglementaire et faisant peser des risques sanitaires pour les consommateurs. Des expérimentations visant à cultiver cette huitre ont été menées dès les années 1970, sans que cela n’aboutisse au développement d’une activité pérenne, comme cela peut exister dans la région du Pará (Brésil).

Depuis 2010, la commune a lancé plusieurs initiatives en vue de développer une véritable filière « huitres de mangrove » : formation de stagiaires et organisation d’un voyage d’étude au Brésil en 2014 ; réalisation d’une étude complète pour définir l’ensemble des conditions économiques, techniques et sanitaires permettant la création de la filière ostréicole (2015-2017) ; classement sanitaire provisoire des masses d’eau par les services de l’Etat ; préfiguration d’une association de producteurs etc. Ce travail a permis de démontrer l’intérêt de développer une activité ostréicole à condition d’encadrer rapidement les prélèvements sauvages et d’engager une phase expérimentale permettant de localiser précisément les zones de captage du naissain, tester les techniques de grossissement, installer un centre de transport agréé et réaliser les procédures d’autorisation.

L’enjeu est donc de préserver à la fois le milieu et la ressource tout en valorisant le potentiel économique de cette huitre. Pour cela, la commune de Montsinéry-Tonnegrande collabore depuis 2020 avec l’Office français de la biodiversité (OFB), au travers son équipe d’ingénierie de projets « économie et biodiversité », pour travailler ensemble à la mise en oeuvre de ce projet ambitieux alliant développement économique et préservation de la biodiversité. Une convention de coopération a ainsi été signée en avril 2021 entre les deux structures. D’autres acteurs locaux sont également associés au projet : services de l’Etat, établissements de formation, collectivités
territoriales, Parc Naturel Régional etc.

Fin 2021, une subvention a été obtenue par la commune sur le Fond Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) pour financer la première phase d’un projet pilote devant permettre l’émergence d’une filière de valorisation des huitres de mangrove. D’une durée de 18 mois, cette première phase du projet prévoit la construction d’une station ostréicole collective, outil qui servira à réaliser des tests de purification des huitres (zone de production classée en B) et accompagner les futurs professionnels dans la maitrise des techniques d’élevage : captation du naissain et grossissement sur tables et/ou lanternes d’élevage. D’une superficie d’environ 200 m2, cette station viendra s’implanter sur une parcelle communale de 2000 m2, en bordure de rivière et à proximité immédiate du bourg. Cette première phase du projet prévoit également le recrutement d’une assistance à maitrise d’ouvrage, qui interviendra en appui à la commune et au chef de projet, l’acquisition d’un navire adapté et le recrutement du chef de projet.

Engagée aux côtés de la commune pour la mise en oeuvre de ce projet, l’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Son équipe d’ingénierie de projets « économie et biodiversité », basée en Guyane, à vocation à accompagner et promouvoir les initiatives de nature économique qui valorisent et préservent la biodiversité.

Descriptif du poste :

Le(la) chef(fe) de projet aura pour mission de mener à bien les actions prévues dans le projet pilote subventionné par le FEAMP :

Sur le plan technique :
• Contribuer à la conception détaillée et dimensionnement des installations ostréicoles, en collaboration avec l’assistance à maitrise d’ouvrage.
• Assurer la maitrise d’ouvrage pour la construction de la station ostréicole.
• Mettre en service et gérer les équipements de la station.
• Concevoir les outils de captage et grossissement des huitres, mettre en oeuvre les premières expérimentations in situ en lien avec les porteurs de projets ostréicoles.
• Capitaliser les premiers résultats issus des tests sous forme d’un référentiel technico-économique.

Sur le plan règlementaire et partenarial :
• Contribuer aux échanges avec les services de l’Etat pour assurer une mise en conformité des installations avec les obligations réglementaires dans le domaine environnemental, de l’urbanisme ou encore sanitaire (demandes d’autorisations liées au projet, renouvellement de l’étude de zone etc.).
• Assurer le lien avec les partenaires du projet.
• Développer les partenariats techniques nécessaires à sa mise en oeuvre.

Sur le plan administratif et financier
• Conduire le ou les marchés publics nécessaires à la construction de la station ostréicole, en lien avec l’assistance à maitrise d’ouvrage et les services de la commune.
• Assurer le suivi technique et administratif du projet (remontée de dépenses auprès du FEAMP).
• Contribuer à la recherche des financements nécessaires à la poursuite du projet

RELATIONS LIEES AU POSTE

Relations internes :
Le(la) chef(fe) de projet en relation directe avec les différents services de la commune, ainsi que ses élus.

Relations externes :
Il(elle) travaillera également en étroite collaboration avec l’équipe d’ingénierie de projets « économie et biodiversité » de l’Office français de la biodiversité, ainsi qu’avec le cabinet qui assurera le rôle d’assistance à maitrise d’ouvrage, recruté dans le cadre du projet pilote.

Il(elle) travaillera également en lien avec les différents partenaires du projet :
• Services de l’Etat (Préfecture, Direction Générale des Territoires et de la Mer)
• Collectivité territoriale de Guyane
• Communauté d’Agglomération du Centre Littoral – IFREMER
• Centres de formation et instituts techniques
• Office de l’Eau de Guyane
• Parc Naturel Régional de Guyane
• Comité Régional des Pêches et des Elevages Marins de Guyanes
• Et tout autre structure dont l’implication pourra servir le projet

DIPLOME ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

Niveau de diplôme minimum requis :
Bac +5 Un diplôme de niveau M2 souhaité dans le domaine de la conduite de projets en aquaculture.
Expérience souhaitée dans un projet de développement d’installations aquacoles.
Une connaissance du contexte tropical et/ou guyanais serait un plus.

COMPETENCES GENERALES

Connaissances :
• Techniques de production ostréicole
• Ingénierie des infrastructures ostréicoles
• Fonctionnement et gestion du milieu de production en contexte tropical (mangrove)
• Conduite de projet Savoir-faire opérationnel :

Savoir-faire opérationnel :
• Conduire un marché public
• Suivre un chantier d’installations ostréicoles
• Concevoir et mettre en oeuvre des tests de production ostréicole
• Suivre et remonter les dépenses sur projet européen (FEAMP)
• Rédiger des rapports et notes à l’attention des partenaires Savoir-être professionnel

Savoir-faire professionnel :
• Organisé et polyvalent, rigueur dans l’exécution des tâches
• Capacités d’initiative et d’adaptation : proposer des solutions
• Aisance relationnelle, diplomate
• Ouverture d’esprit et bienveillance

DEPOT DES CANDIDATURES

CV et lettre de motivation à adresser par courriel à Stevrick ALIBAR, directeur général de la commune (stevrick.alibar@montsinery-tonnegrande.fr) et Antonin HUBERT, chargé de mission de l’Office français de la biodiversité (antonin.hubert@ofb.gouv.fr).

Date limite de réception des candidatures : 30 juin 2022 .

Informations complémentaires concernant le projet et le poste sur demande.

Site réalisé par Côté Cube